Prise de la pierre sacrée en pays Guin: Le rôle de chaque divinité

(Extrait des écrits de Sa Majesté, Gê Fiogan Sédégbé FOLI-BEBE XV, Roi traditionnel du Peuple Gê)

Dans une perspective de mieux vous situer sur le rôle et les responsabilités de chaque divinité en l’occurrence Ata Sakumo dans les cérémonies de la prise de la pierre sacrée, nous vous livrons un extrait des écrits de Sa Majesté, Gê Fiogan Sédégbé FOLI-BEBE XV, Roi traditionnel du Peuple Gê. Cet extrait devra édifier tout le monde pour mieux apprécier ce qui se passe en pays Guin et les divergences qui y sont notées depuis quelques années. Comme quoi, “il faut remettre à César, ce qui est à César”.

« Quarante-et-une (41) divinités concourent à la préparation de la cérémonie de la prise de la pierre sacrée.

Dans cette panoplie, trois (3) voire quatre (4) divinités donnent le ton. Il s’agit donc de la divinité Na-Bosromafli, Togbé Lankpan, Ata Sakumo et Maman Koley. Ainsi donc, très tôt dans le mois de mai de chaque année, les prêtres Hounons des divinités Lankpan, Kpésu, Ata Sakumo et Maman Koley se retrouvent à huis clos. Cette concertation leur permet de déterminer la date exacte de la prise de la pierre sacrée ceci conformément au décompte  du calendrier lunaire qui est la 13ème lunaison à partir de celle apparue durant la fête de l’année en cours.

Juste après la prise de la pierre sacrée trois (3) à quatre (4) jours, on aperçoit le 1er quartier de a lune et cinq (5), huit (8) voire dix (10) jours après, ce premier quart de lune est entièrement visible et constitue pour nous, la 13ème lune en même temps la 1ère lunaire qu’on recommence à compter d’elle. (C’est pourquoi nous acclamons Woétri woéton mu so loo.)

Après avoir arrêté d’un commun accord la date, ces prêtres Hounons se retrouvent en conseil avec les dignitaires (les Gê Rois) sous la présidence effective de sa Majesté Gê Fioga, Roi traditionnel du Peuple Gê en vue de confirmer et d’entériner la date arrêtée.

Au vue de la date, il revient au quartier Kpodji-Komé communément appelé Kpékomé à Dégbénou-Aného de préparer un nombre d’ékpés (grains de maïs) servant au décompte des jours restants jusqu’au jeudi de l’apothéose. La marge est de vingt-et-un (21) jours.

Ceci étant, le prêtre Hounon Lankpan annonce la couleur de la cérémonie de la prise de la pierre sacrée par l’observation des abstinences, interdictions des activités traditionnelles telles que : funérailles avec coups de salves, tam-tam, etc uniquement observées à Djamadji Aného et à Glidji-Kpodji et des environs immédiats. En principe, les gê doivent observer cette période de carême pendant trois (3) mois.

Il sera ensuite relayé par le prêtre de la divinité Na-Bosromafli dans les rituels d’invocation de paix et de bonheur par aspersion sur le peuple gê en particulier et tout le peuple togolais en général.

Le prêtre Lankpan revient à la charge pour la préparation matérielle et spirituelle des voies appelées Montata. Cette cérémonie est simultanément observée à Glidji-Kpodji. Celles-ci sont suivies de cérémonie de purification et de réconciliation par ablution et aspersion.

Il appartient alors au quartier Kpékomé d’envoyer les ékpés (grains de maïs) à Glidji.

Par ailleurs, les prêtres des quarante-et-une divinités se retrouvent en Assemblée générale dans la forêt sacrée. L’ordre du jour essentiel de cette rencontre consiste à la communication de la date de la pierre sacrée et la distribution des ékpés (grains de maîs) appelée Kpémama.

En sa qualité de garant des us et coutumes, Sa Majesté Gê Fioga fait porter à la connaissance du peuple Gê, le déroulement de la cérémonie de la pise de la pierre sacrée, autrement dit le programme de la manifestation de Epé Ekpé.

Très tôt à zéro heure de ce jeudi-là, la grande cérémonie commence par Avéfonfon (l’éveil de la forêt sacrée). Tout se passe dans la forêt sacrée à Glidji-Kpodji là où plusieurs cérémonies en vue du bon déroulement de la fête traditionnelle des Gês sont exécutées.

La préparation mythique est du ressort de la divinité Sakumo. Ainsi le Grand prêtre Sakumo (aujourd’hui Ata Sakumo), gardien de la forêt sacrée de Glidji Kpodji pocède à la recherche spirituelle en différents lieux de la forêt, la pierre sacrée. Croyez-moi, ce n’est pas une mince affaire. Il faut des mois durant pour se préparer et être en état de pureté sans faille. Après avoir trouvé la pierre sacrée, le Grand prêtre Sakumo la ramène en un lieu spécifique où tous les autres prêtres l’attendent. Faisant un rond autour de la pierre sacrée, c’est l’occasion aux prêtres de chaque divinité de prononcer sa prière. Cette cérémonie terminée, la pierre sacrée est remise à l’un des adeptes Koley choisi par l’oracle « Fa ».

Mais avant l’apparaition de la pierre sacrée, une représentativité des prêtres Hounons des divinités confondues viennent devant la tribune. Ces prêtres désignés consacrent quelques minutes pour la prière de circonstance et regagnent aussitôt la forêt après la cérémonie de circonstance.

Le moment tant attendu est arrivé pour la sortir

Tenez-vous bien, lorsque subitement vous entendez- le slogan : Hééélou  looooo, à trois (3) reprises la sortie de la pierre sacrée est annoncée. Ainsi la pierre sacrée dans les mains de l’initié de ce jour-là, précédemment choisit par l’oracle « Fa » encadré et soutenu par plusieurs adeptes fait son apparition. Le cortège est donc ovationné par le slogan  Hélou lo, Héélou lo et des intermèdes de chants…

Dans un rythme de pas de caméléon, toujours ovationné par Hélou loo, lentement mais sûrement, el cortège arrive devant le grand public. La pierre sacrée est ainsi officiellement présentée aux autorités, au public et à toute la population.

Quelques minutes après, la pierre sacrée retourne à la forêt sacré et confiée au grand prêtre Sakumo.

Pendant ce temps, le message de la pierre sacrée est porté à la connaissance des autorités, du public et de la population et ceci met fin uniquement à la cérémonie de la prise de la pierre sacrée. »

One thought on “Prise de la pierre sacrée en pays Guin: Le rôle de chaque divinité

  1. Pingback: Togo/ Epé-Ekpé: Le Colonel Têko “sommé” à se ranger | AFRICA RENDEZ VOUS

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s